Pour une mise en partage des patrimoines sonores

Par l’intermédiaire de la cartographie sonore INFRASONS, le CMTRA et l’AMTA souhaitent mettre en partage le patrimoine oral de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est composé d’une multitude d’expressions populaires, énoncées par une grande diversité d’habitants depuis plus d’un demi-siècle.

La pluralité des acteurs concernés par ces documents sonores localisés est liée en premier lieu à leurs contextes de production. Ces enregistrements ont été produits dans différents cadres :

  • enquêtes concernant le patrimoine culturel et en particulier la musique
  • recherches en sciences sociales
  • projets lors de recherche-action menées par des associations
  • enregistrements de famille ou de rassemblements par des particuliers
  • émissions de radio...

Les occasions de diffusion et les usages des ces documents sont tout aussi divers : ce sont des sources pour la recherche, mais aussi des documents de travail pour des musiciens, des conteurs ou des réalisateurs; des supports d’animation et de médiation sur la diversité culturelle tout autant que des ressources pour quiconque cherche à mieux appréhender le monde dans lequel nous vivons.

La nature même des sons au cœur du projet INFRASONS incite donc à partager le discours et les actions autour des patrimoines sonores, qui ne sauraient être le pré carré de professionnels et d’institutions patrimoniales.

INFRASONS se veut donc un projet ouvert et collaboratif. Il a vocation à accueillir des contributions sonores d’autres associations et institutions patrimoniales et de particuliers qui travaillent au quotidien le patrimoine oral. Collecteurs, conservateurs du patrimoine, musiciens, enseignants, médiateurs ou passionnés, vous pouvez enrichir la plateforme en localisant des archives sonores sur la carte interactive, en créant des ressources et des fiches pédagogiques ou en partageant des ateliers de médiation.

Contribuer à quoi ?

INFRASONS est à la fois une carte interactive permettant d’accéder à des enregistrements sonores réalisés sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes, et un centre de ressources virtuelles pour comprendre et partager cette richesse culturelle (voir la page « Le projet »). Les contributeurs peuvent enrichir cette plateforme de plusieurs manières, en saisissant des archives sonores et des notices documentaires, et en créant des contenus éditoriaux.

Le cadre thématique

Sans être exclusif, les contributions sur Infrasons concernent les éléments du Patrimoine Culturel Immatériel, avec une attention particulière portée aux patrimoines musicaux des habitants de la région dans leur diversité ainsi qu’aux patrimoines culturels de l’immigration, les langues vernaculaires et de l’immigration et la littérature orale. Au sein de ce cadre thématique, les contributeurs veillent à valoriser la diversité thématique et géographique des patrimoines sonores régionaux.

Saisir des archives sonores sur la carte interactive

Les contributeurs d’INFRASONS ont la possibilité de localiser des archives sonores, assorties de notices documentaires sur la cartographie interactive. Les notices documentaires contiennent certains éléments obligatoires (un titre, la liste des intervenants, le lieu et la date de l’enregistrement) et d’autres facultatifs.

INFRASONS n’est pas une base de données exhaustive : destinée à un large public, la plateforme n’a pas vocation à héberger des fonds sonores dans leur intégralité. Le premier travail éditorial des contributeurs est donc de constituer un corpus.  Les enquêtes extensives sont à proscrire, et on préférera des extraits d’enquêtes (une chanson, un conte, un air instrumental, un court récit, un paysage sonore...). Dans le cas de fonds sonores hébergés et/ou catalogués sur des bases de données externes, la notice documentaire mentionnera l’adresse url de la ressource en ligne.

Les contributeurs s’engagent à respecter les droits d’auteur et les droits voisins, concernant notamment la diffusion sur internet. A ce propos, nous renvoyons les contributeurs vers le cadre déontologique et juridique de la Commission Documentation de la FAMDT, développé dans le Guide des bonnes pratiques pour le traitement documentaire des archives sonores inédites (FAMDT, 2014, pp. 14-19). Ils s’engagent également à ne pas porter atteinte à la dignité des personnes enregistrées ou mentionnées dans les archives sonores.

Créer des ressources, écrire des articles

Pour accompagner les sons de la carte, les contributeurs sont fortement encouragés à donner des clefs de lecture et d’écoute, en créant des articles. Pour l’instant, les articles d’Infrasons sont classés dans 4 grandes catégories, qui pourront évoluer si besoin :

Dans ces articles, les contributeurs tenteront d’adopter une écriture claire et précise, mais néanmoins sensible. Ils s’attacheront également à lier leur publication à d’autres ressources d’Infrasons et d’autres endroits du web, en respectant les règles de citation et de la propriété intellectuelle. Enfin, ils privilégieront les regards transversaux, créant des ponts entre les collections, les genres, les esthétiques et les territoires.

Les contributeurs

Les contributeurs ont la possibilité d’écrire en leur nom propre ou au nom de leur structure. Les contenus (archives sonores, notices documentaires, articles) sont soumis à une validation par les équipes du CMTRA et de l’AMTA, qui s’assurent avant tout du respect du champ thématique et des règles éditoriales. Dans certains cas, les administrateurs d’Infrasons peuvent donner à un contributeur le statut d’auteur, qui pourra publier directement sur le site, sans validation a priori.

Contact

Dans tous les cas, et avant de se lancer, il sera sûrement utile d’échanger avec les équipes responsables de la publication :

Antoine Saillard : antoine.saillard@cmtra.org

Eric Desgrugillers : eric.desg@amta.fr

Pour contribuer, cliquez ici.